• Mon être a soif d'Elohîm, de l'Él vivant

    1 Au chorège. Perspicace. Des Benéi Qorah.

    2 Comme le cerf brame sur les eaux des ruisseaux, ainsi mon être brame vers toi, Elohîm.

    3 Mon être a soif d'Elohîm, d'Él vivant. Quand viendrai-je et verrai-je les faces d'Elohîm ?

    4 Ma larme est pour moi du pain, jour et nuit, quand il m'est dit tout le jour : "Où est-il ton Elohîm ?"

    5 De cela, je me souviens et je répands sur moi mon être : oui, je passais sous l'arceau, je déambulais jusqu'à la maison d'Elohîm à la voix, la jubilation, la merci de la foule en fête.

    6 Quoi ! tu te prosternes, mon être ! Et tu te bouleverses contre moi ! Attends Elohîm, oui, je célébrerai encore les saluts de ses faces.

    7 Elohaï, contre moi, mon être se prosterne. Ainsi, je te mémorise en terre du lardèn, des Hermôn, du mont Mis'ar.

    8 L'abîme à l'abîme crie à la voix de tes cataractes. Tous tes brisants, tes vagues, sur moi passent.

    9 Le jour, יﬣוﬣ ordonne son chérissement, et la nuit son poème avec moi, la prière à l'Él de ma vie.

    10 Je dis à Él, mon rocher: Pourquoi m'as-tu oublié. Pourquoi, sombre, vais-je sous la pression de l'ennemi ?

    11 Au meurtre, en mes os, ils me flétrissent, mes oppresseurs, en me disant tout le jour : "Où est ton Elohîm ?"

    12 Quoi ! tu te prosternes, mon être ! Et tu te bouleverses contre moi ! Attends Elohîm, oui, je célébrerai encore les saluts de ses faces, Elohaï !

    13 Juge-moi, Elohîm, combats en mon combat contre une nation non fervente. Libère-moi de l'homme de duperie, de forfaiture.

    14 Oui, toi, Elohîm, mon retranchement! Pourquoi m'as-tu négligé. Pourquoi, sombre, cheminé-je sous la pression de l'ennemi ?

    15 Envoie ta lumière, ta vérité, elles me mèneront, elles me feront venir au mont de ton sanctuaire, en tes demeures.

    16 Je viens à l'autel d'Elohîm, vers Él, joie de ma gaieté. Je te célèbre sur la lyre, Elohîm, Elohaï !

    17 Quoi ! tu te prosternes, mon être ! Et tu te bouleverses contre moi ! Attends Elohîm, oui, je célébrerai encore les saluts de ses faces, Elohaï !

    « יﬣוﬣ Agresse mes agresseursEntends Israël »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :